Les Bertouilles

24 août 2016

Fucking Four.

Hello,

C'est officiel, je suis con!

Non mais ne riez pas, je suis vraiment une truffe!

Ah ben si. J'ai fêté en grandes pompes les 4 ans de Raphaël et Anaël, j'ai écrit sur ce sujet, je m'en suis vantée partout

- Oui mes enfants sont des grands, ils ont eu 4 ans.

- Nous voilà sortis du plus difficile, 4 ans c'est une étape....

BLABLABLABLA

Dans le même temps, j'ai lu un tas de publication sur l'éducation, sur la géméllité, sur les différentes étapes de l'enfance etc...........

Et non à aucun moment ça n'a fait tilt dans ce qui me sert de cerveau. Je n'ai pas réalisé le lien entre ce que j'ai lu et les 4 ans de mes petits monstres.

Non, j'ai continué, toujours aussi naïve, pourtant, merde, avec tout ce qu'on s'est coltiné avec les mouflets, je devrais quand même le savoir maintenant, qu'une étape pourrie finie, ça signifie forcément le début d'une nouvelle étape encore plus pourrie!

Non parce qu'après la première année horrible de nuits blanches, je pensais qu'on avait vu le pire et le fait est; je me suis plantée!

Une fois le Terrible Two passé, vous savez la terrible période qu'on vit aux 2 ans de bébé, une fois ce calvaire passé qu'on a vécu puissance deux puisque jumeaux, on l'a bien constaté que c'était franchement pas mieux la période juste avant la première rentrée scolaire.

Donc maintenant qu'on avait fini toutes les galères avec des enfants de moins de 4 ans, j'aurais du le prévoir que c'était une nouvelle épreuve qui nous attendait.

Mais non, comme si de rien n'était, moi je me disais que ça allait aller de mieux en mieux.

Je suis con!

Parce que je dois vous le dire, depuis quelques semaines, on morfle, mais alors d'une force.....

Et comme une boubourse (notez la magnifique expression ch'ti, c'est beau, hein!!!), je ne percute pas que mes merveilleux petits monstres ont eu 4 ans et que nous sommes au milieu d'un cyclone, dans l'oeil comme on dit, nous voilà en plein

FUCKING FOUR!

Qu'on pourrait traduire pour ceux qui ne sont pas bilingue et parce que j'aime bien dire des gros mots

PUTAIN DE 4 ANS!

Voilà qui résume presque ce que nous vivons. Oui presque, parce que nous c'est

FUCKING FOUR X 2

Oui un fucking four version jumeaux!

Déjà, qu'est-ce que le fucking four?

C'est simple:

NON - NEGOCIATION - ARGUMENTATION SUR TOUT ET RIEN - JE SUIS GRAND JE FAIS TOUT TOUT SEUL - MAIS NON MAINTENANT JE SUIS UN BEBE FAIS MOI TOUT MÊME CE QUE JE SAIS FAIRE - MERDE - NON - NEGOCIATION - REBELLION - J'EN FAIS QU'A MA TETE - JE CRIE - JE TAPE - JE JETTE TOUT - JE TE L'AI DIT JE FAIS TOUT CE QUE JE VEUX

Le fucking four c'est quand ton adorable petit bambin de 3 ans se transforme en petit ado de 4 ans qui se rebelle à longueur de journée pour tout et rien.

Vous imaginez?

Maintenant imaginez la même chose mais avec des jumeaux!

Et maintenant vous allez imaginer la même chose mais avec des gênes de rebellion bien ancrés. Oui parce que moi en version ado, comment vous dire? Cétait rebelle attitude au summum de sa puissance!

Et maifestement mes adorables petits monstres tiennent de moi.............

Alors autant vous dire que depuis quelques semaines, chez Les Bertouilles, la tension est à son comble, les nerfs sont en pelote, les plombs ont pété depuis belle lurette et franchement on en a ras la casquette!!!!!!

 Concrétement, comme cela se traduit?

C'est bien simple, tout est compliqué. Mais quand je dis tout, c'est tout. De l'habillage aux repas, en passant par les jeux, le langage, les sorties, oh la vache les sorties.......... C'était déjà un chemin de croix de faire quoique ce soit en dehors de la maison mais là..........

Pfffff, je n'ai jamais vu ça.

Enfin si, j'ai déjà vu ça, une fois, dans une publicité. A l'époque ça m'avait fait hurler de rire.

Souvenez-vous, c'était une publicité pour des préservatifs! On y voyait dans différentes scénettes de la vie courante, un parent totalement dépassé par les événements parce que son enfant piquait des crises phénoménales pour tout et rien, de manière complétement disproportionnée et surtout cet affreux petit bonhomme faisait ça tout le temps et surtout en public, et bien oui c'est encore mieux quand t'as des spectateurs!

Voilà c'est ce qu'on vit. C'était super drôle en publicité, beaucoup moins en réalité....

On était déjà pas très entousiaste pour les sorties parce que Raphaël a tendance a partir dans tous les sens et à se mettre en danger, mais alors maintenant qu'ils pètent à tour de rôle des crises démentielles à propos de n'importe quel sujet, on est carrément refroidi et limite on se cloitre chez nous!

Faut nous comprendre, avec Papa Bertouilles, à la base on n'est déjà pas trop fan des petits jumeaux que tout le monde regarde et qui provoquent quasi systématiquement un contact avec la moitié des gens rencontré alors si en plus on sort avec des jumeaux qui se font remarquer en hurlant, tapant du pied au sol, du poing sur la table et dont la seule préoccupation est de faire sortir de leurs gonds leurs propres parents, vous comprenez bien que pour nous, c'est plus possible.

Je prends un exemple tout simple.

Ce matin, nous sommes allés à Décathlon. La rentrée approche, les trois gamins ont besoin de basket, on a fait comme la moitié de la ville qu'on a croisé dans les rayons, on a profité de la fin des vacances scolaires pour aller se chausser.

Il y a du monde, pas les pointures qu'on veut dans les modèles qu'on a reperé et des tentations partout.

Oh maman une raquette de tennis, viens on va faire du hockey avec.

Oh papa, un ballon de basket, viens on shoote dedans, direction les cannes à pêche.

Wahou, canon, des vélos, venez les gars, on les essaye tous et on fonce dans les gens.

Voilà, déjà sans ce putain de fucking four, une petite virée à Decathlon, avec Les Bertouilles c'est ça.

Tu passes pas inaperçu, tu vois rouge plus d'une fois, tu yogates (traduction: tu repires genre yoga en rêvant d'un mojito), tu coures après ta charmante marmaille, une paire de basket dans la main droite, la raquette qu'ils ont jeté dans l'autre main, et tu t'excuses auprès des gens qui ont reçu un pneu de vélo dans les mollets ou alors le ballon de basket en pleine poire car ce con a rebondi!

Bref, de tout repos.

Mais en version Fucking Four, alors là mes amis, ça prend des proportions colossales!

Moi, le fucking four ça me fait plus penser à une nénétte déjà à moitié givrée mais qui, là est enceinte et dont les hormones lui ferait atteindre un degré de givrétude jamais égalé.

Le fucking four chez mes gosses c'est ça mais avec en plus l'imagination tordue d'un gosse de 4 ans, son irresponsabilité, sa candeur et son sens inné de la mise en danger de sa propre personne et d'autrui.

Tout un fabuleux programme en somme.

Ainsi à Decathlon, nous avons eu le droit à une crise de nerfs de Raphaël avec larmes de crocodiles, actor's studio mon fils. Il voulait absolument les mêmes chaussures que l'un de ses frères, sauf que le modèle ne lui allait absolument pas. Alors que le modèle rouge que maman avait trouvé, le seul encore dans sa pointure et qui lui allait parfaitement bien (à mon portefeuille aussi d'ailleurs), ce modèle là ne lui convenait pas. Aussi crise de nerfs au milieu du rayon, dans lequel plus personne ne passait, tellement on devait, nous, passer pour des sauvages.........

Après 25 minutes d'âpres négociations et d'essayage de tout les modèles du magasin, du moins c'est ce qui m'a semblé, j'ai obtenu gain de cause, mais là, c'est Anaël qui n'a plus voulu du modèle choisi en 5 minutes.

A nouveau une scène similaire à celle que Raphaël venait de faire, mais en prime Raphaël en mode danseuse étoile qui virevoltait dans tout le magasin avec ses baskets rouges qu'ils ne voulaient plus enlever même pour les payer!

Je n'ai pas souvenir qu'enfant, on pouvait péter un boulon en plein milieu d'un magasin et négocier pendant des plombes pour tel ou tel modèle. De mémoire, ma mère nous laissait le choix entre 2 / 3 modèles qu'elle avait sélectionné, genre la même paire de pompes mais de coloris différent, comme ça on croyait qu'on avait le choix alors que non! Allez donc savoir comment et pourquoi, nous on se fait complétement enguirlander par nos gosses? J'aime à croire que c'est l'évolution normale du genre humain, mais si je veux être tout à fait honnête je crois plutôt qu'on est devenu des parents guimauves et les gamins (ou plutôt les psys et les pédiatres) en ont profité pour inventer les phases comme le fucking four, qui nous permettent à nous parents de justifier le comportement irrationnel de notre progéniture, comportement dont nous ne venons pas à bout rapport à notre caractère de parent en guimauve molle .

Toujours est-il, que Raphaël et Anaël nous mènent vraiment la vie dure en ce moment.

Et bien entendu, Gabriel n'est pas en reste.

Oui car je crois qu'après le fucking four, il y a la période de pré-pré adolescence de 6 à 10 ans. Puis la pré adolescence et enfin vient l'adolescence. Où semble t-il les enfants Bertouilles me feront pousser les cheveux blancs, ce ne sera que juste retour de bâtons car comme me l'avait dit ma mère, que je soupçonne d'être voyante, un jour ils t'en feront baver au moins autant que toi tu m'en as fait baver. Perspective qui m'enchante moyennement compte tenu que j'étais la reine des casses-couilles!

Je me rassure en me disant qu'une fois qu'on aurait passé l'adolescence, ça devrait aller mieux.

Enfin je crois......

Oui après il y aura a bac, le permis, oh my god, mes affreux petits monstres au volant d'une bagnole..............

Et ensuite, quoi?

La fac............ Enfin si on tient compte des gênes, ce sera surement, seeting dans le café juste en face de la fac..........

Ce qu'effectivement j'affectionnais beaucoup à 20 ans, mais qui aller savoir pourquoi aura surement le don de m'irriter à 40 ans surtout quand ce seront mes fils qui s'y adonneront!!!

Et après???

Bon, on devra y passer, ils me raméneront des belles-filles...........

Ils feronts de magnifiques rejetons aux yeux bleus et................... ils mes les colleront dans les pâtes le samedi soir!!!

Mais ça finira bien, à un moment donné par aller mieux, non?

En tout cas, si vous aussi vous êtes en plein Fucking Four, sachez que je vous comprends, je suis de tout coeur avec vous et je ne peux que vous conseiller de yogater et de mojiter (avec modération quand même) et puis surtout, serrez les dents, ça va passer, à un moment donné, ça ira mieux.

Enfin, je crois.............


 Yogater, ça se fait aussi au rosé!!!!

14089204_986715064760263_3455331008199060417_n


 

Posté par EmmanuelleBerthe à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,