Hello,

Si vous suivez les aventures des Bertouilles, vous vous souvenez qu'on s'est aperçu qu'Anaël louche et on l'a emmené chez l'ophtalmo.

ICI

Mercredi 1 juillet, on avait rendez-vous pour le fond d'oeil pour déterminer exactement le degrés du problème de vue de petit Nanou.

En supers parents ultra organisés que nous sommes, nous avions un plan génial!

plan

Le rendez-vous est à 18h00 à 25 minutes de la maison et l'ophtalmo m'a précisé que l'idéal c'est d'être seul avec le gamin. D'autant qu'il aura des gouttes dans les yeux toutes les 15 minutes avant l'examen et ce pendant 1 heure et que par conséquent il n'y verra rien, sa vue sera très trouble.

Papa Bertouilles rentre en train 20 minutes avant le rendez-vous et la gare est à 10 minutes de l'ophtalmo. Nickel! Je vais à la gare, lui laisse Gabriel et Raphaël et je vais tranquillement au rendez-vous. Juste Anaël et moi, dans le calme, sans stress, un plan génial je vous dis!

Sauf que la vie prend un malin plaisir a me mettre des bâtons dans les roues. A croire que la vie aime me voir en galère...

Ce mercredi 1 juillet, la canicule est présente quasiment sur tout le territoire français. Ennuyeux pour Anaël qui avec les gouttes dans les yeux est déjà très gêné, alors faire en plus avec un soleil éblouissant, ça n'est pas rigolo.

Pas marrant non plus d'être en voiture par 35 °, mais on va quand même pas se plaindre d'un début d'été magnifique et en plus il y a la clim dans la bagnole! Quant à Anaël, je lui colle ses lunettes de soleil sur le nez, et hop ça va aller!

A 16h45, je commence donc à préparer les gouttes pour les yeux, mon sac à main, une petite bouteille d'eau et je m'apprête à habiller les gamins quand le téléphone sonne.

sans-titre

Papa Bertouilles:

- Bon, tu vas pas me croire mais mon TGV ne part pas........

- Hein????

On n'est pas en période de grève, non à la SNCF, les grèves c'est à l'automne et parfois en début d'année. On n'est pas non plus en hiver, où là les trains sont arrêtés dès qu'il pleut trop, ou qu'il neige, ou quand il fait froid!

Mais alors quoi???

- Il fait trop chaud, alors il y a des problèmes sur les rails et aussi des problèmes éléctriques, je ne sais absolument pas quand je rentre...........

Après avoir pesté d'en avoir ras le bol de payer une fortune pour un service jamais à l'heure et pour un matériel qui ne résiste ni au froid de l'hiver car oui c'est dingue en hiver il fait froid! ni au chaud de l'été, oui je sais c'est tout aussi incroyable, en été il fait chaud! bref après avoir maudit tant que je pouvais la SNCF, j'ai regardé l'heure, 17h00, j'ai pas le temps de m'énerver, il faut que je me dépêche.

Tout en préparant les enfants, absolument pas coopératifs.

- ll fait trop chaud, je veux pas mettre de tee shirt! (Anaël)

- PFFFF, c'est chiant de bouger à cette heure là! ( Gabriel)

-       (Raphaël, je ne dis rien mais je refuse de sortir du canapé!)

Je réfléchis à un plan B.

Car je l'avoue mon plan était tellement parfait que je n'ai pas réfléchis à un plan de secours.........

Là, je commence à être à la bourre, mes 3 têtes de mule refusent catégoriquement de sortir de la maison, Anaël a une force de lion quand il faut me repousser quand je veux lui mettre ces satanés p*tain de gouttes dans les yeux, mon beau plan tout cool, sans stress est à l'eau, je commence à angoisser sérieusement à l'idée d'avoir Raphaël dans les pattes chez l'ophtalmo et pour cause.

sans-titre

Petit point sur le cas Raphaël. Cet enfant, je l'adore, il est drôle, trop mignon, très intelligent et extrêmement attachant. Il a beaucoup de point commun avec moi et c'est bien là le problème! Cet enfant est un électron libre. Il fait ce qu'il veut quand il veut. Et RIEN, mais alors RIEN ne le canalise! On peut punir, crier, expliquer, prendre du temps avec lui, tenter de l'amadouer, on peut faire ce qu'on veut, s'il a décidé de faire le zouave, il le fait, un point c'est tout! C'est très compliqué en ce moment de sortir avec lui, on espère que l'école va l'aider à se calmer. Et ce mercredi à 17h15, je sens bien que le gamin n'est pas, mais alors pas du tout enclin à être sage chez l'ophtalmo...

J'en suis là dans mes réflexions quand soudain

sans-titre

MAMAN!!!

Ma maman travaille à 10 minutes de l'ophtalmo, peut-être qu'elle finit vers 17h30, auquel cas, elle me rejoint et garde les 2 tornades pendant le rendez-vous.

Je suis un génie!

Bon, raté.............. Maman est déjà chez elle, et je n'aurais pas le temps d'y passer avant le rendez-vous pour lui déposer Gabriel et Raphaël. Elle se propose de me rejoindre chez l'ophtalmo, je refuse elle ne vas pas refaire 20 kilometres pour 5 minutes de rendez-vous.

Et soudain

sans-titre

Mon frangin!!!!

Lui aussi travaille à 10 minutes de l'ophtalmo. Je tente. Bon, raté une deuxième fois, il est sur la route du retour. Lui aussi se propose de faire demi-tour, je refuse, je vais me débrouiller.

Nous voilà donc partis à 4 chez l'ophtalmo, avec Anaël qui ne voit rien, Gabriel plein de bonne volonté mais il reste un petit garçon de 7 ans et Raphaël INFERNAL!!!!

Comme prévu, l'ophtalmo fait une tête de six pieds de long quand il voit que je suis accompagnée de 3 enfants..........

Bon faut dire, que les 3 ont envie de pisser en même temps, donc nous voilà à 4 dans les petites toilettes, celui que je porte sur le toilette est sage, enfin il fait pipi donc ne peut pas faire le binz mais les deux autres dansent, se tapent, cognent dans la porte et inévitablement nous font passer pour une petite bande de sauvages.........

Après 10 minutes d'attente dans la salle, 10 TRES longues minutes, durant lesquelles Raphaël a grimpé sur les chaises, tenté de mettre à terre le magnifique cadre qui a dû coûter un bras, a mis tous les livres joliment entreposé sur la table en vrac à terre, 10 TRES TRES longues minutes durant lesquelles Anaël à moitié aveugle s'est pris de plein fouet une demoiselle, est tombé sur le cul, s'est mis à hurler non pas de douleur mais de fierté piétinée, 10 minutes durant lesquelles Gabriel a tenté de m'aider ce qui a bien fait rire ses frangins qui se sont foutus de lui ce qui n'a pas manqué de lui faire comprendre qu'il valait mieux être dans le camp des enfants turbulents que dans le camp des parents rabat-joie........

Enfin notre tour arrive.

L'ophtalmo me demande de m'assoir face à lui avec Anaël sur les genoux.

Il voit mon regard inquiet allait de Gabriel à Raphaël et d'un ton autoritaire me dit:

- Vous inquiétez pas, s'ils bougent, je m'en occupe.

Je ne lève pas les yeux au ciel mais j'y pense fortement, mais si tu savais mon pote, si tu savais comme c'est justement ça qui grise Raphaël.

On commence l'examen et bien que les 2 loustics assis sur le côté soient sages, ils restent des enfants et par conséquent ne savent pas rester assis sans gigoter.

Donc bien entendu, Anaël est attiré par le mouvement et bien entendu l'ophtalmo n'est pas jouasse.

A ce moment là je n'ai qu'un envie, qu'on en finisse et qu'on parte vite!

C'est manifestement ce à quoi pense l'ophtalmo.

Il se retourne sur Raphaël est commet une IMMENSE erreur. Il lui demande très séchement de se tenir à carreaux.

Raphaël, je vous le rappelle âgé de 3 ans, se lève, toise l'ophtalmo. Je vois à son regard qu'il va faire du Raphaël.

sans-titre

J'ai peur, je crains le pire....

Pas manqué, le gamin s'approche de l'ophtalmo, le regarde l'air de dire, mon petit pote, c'est MOI qui décide de ce que je fais!

Je me dis oh la vache, il va boxer l'ophtalmo.....

Non, il bifurque, je respire................

Jusqu'à ce que le gamin atteigne le petit bureau de l'ophtalmo et mette un coup de pied dedans avant d'aller gentillement se rassoir.

Je suis blême, à deux doigts de tomber dans les pommes.

Mais en même temps, Raphaël et moi sommes pareil, on ne nous donne pas d'ordre. Surtout que là il se faisait engueuler alors que moi j'avais bien vu qu'il faisait des efforts incroyables, qu'il se contenait pour rester sagement assis pendant l'examen, alors forcément, il a trouvé cela injuste, c'était sa façon à lui de montrer son désaccord.

Je suis restée muette, j'avais buggé! L'ophtalmo a bien compris que s'il en rajoutait Raphaël retournerait l'intégralité de son bureau, Anaël commençait lui même à s'agiter, il a finit l'examen fissa et m'a tendu une ordonnance en me disant:

-Lunettes, ce gamin ne voit rien, contrôle une fois par an.

Merci beaucoup pour ce long exament de pffff au moins 4 minutes et pour ce formidable diagnostique parfaitement expliqué à une maman d'un petit bout de 3 ans qui a particulièrement aimé se faire engueuler pendant l'exament parce qu'il ne comprenait pas ce que voulait dire REGARDE EN FACE!!!!

Vous l'aurez compris, ce compétent ophtalmo que je pourrais consulter pour moi, il va vite, pas de blabla, peu d'attente, n'est manifestement pas intéressé par une clientèle d'enfant. Qu'importe, on a l'ordonnance pour les lunettes et va y aller samedi matin, en tête à tête maman et Nanou, ben oui allez savoir pourquoi Raphaël 1 heure chez l'opticien çe me fait peur........

Et il me reste 1 an pour enfin arriver à contacter mon ophtalmo et prendre un rendez-vous pour le contrôle de monsieur Anaël.

Et puis, il y en a une qui va être RAVIE.

C'est la maîtresse qui n'aura aucun problème pour différencier Raphaël de Anaël!

DSC09689


Et pour la petite histoire, Papa Bertouilles est rentré avec plus de 2 heures de retard parce que à la SNCF on est surpris quand en été il fait chaud.......