Hello,

Aujourd'hui sur le blog, parlons communication.

Oui, communication, mais avec un enfant.

C'est simple, l'enfant n'entend que ce qu'il veut et il est systématiquement atteint de surdité dès lors qu'on lui demande d'obéir, d'être sage ou de ranger le bordel qu'il a mis dans sa chambre à grand renfort de Lego, Playmobil et autre satanés jouets qui jonchent le sol........

Communiquer avec un enfant est donc compliqué, d'autant que l'enfant, toujours en mode apprentissage, ne connait pas encore beaucoup de vocabulaire et remplace facilement un mot par un autre, une consonne par une voyelle ou même carrément parle franglais, ruschois ou un autre dialecte tout droit sorti de son petit cerveau très imaginatif et en perpétuelle ébulition.

Bref, je ne sais pas pour les autres, mais communiquer avec mes enfants relève parfois de l'exploit!

sans-titre

Gabriel a parlé tardivement, je geignais de ne l'entendre prononcer maman...............

A maintenant 8 ans, je le supplie d'arrêter de m'appeler toutes les 5 mn!

- Maman, il est où mon cartable?

- Là, où tu l'as laissé hier!

- Maman, tu fais quoi?

- J'essaye de lire!

- Maman, je peux aller aux toilettes?

- Non mais Gabriel, comme si j'allais te dire non!!!!

- Maman, il est où mon manteau?

- Heu, sur le porte-manteau, peut-être.....

-Ah oui!

-Maman......

-Grrrrrr

- Non rien.............

- Grrrrrrrrrrr

Ah communiquer avec Gabriel est plus facile maintenant qu'il a 8 ans, que lorsqu'il en avait 3. Oui, son vocabulaire est bien plus développé, il articule, et a bien compris sujet verbe complément.

Bon, parfois, il confond quelques mots, mais c'est toujours drôle. Lorsqu'il confond l'ére du crétacé avec l'ére du crustacé, je me marre bien!

Dommage, qu'il possède encore la surdité ponctuelle à chaque fois qu'on lui demande un coup de main, ou lorsqu'on lui demande de ranger/faire ses devoirs/aller prendre une douche..............

Mais communiquer avec lui est bien plus aisé qu'avec ses frangins.........

Là, je vous assure, il y a des moments où je me dis, c'est pas possible, l'un est russe, l'autre est chinois, je ne comprends rien à ce qu'ils barragouinent.......

Raphaël, lui c'est la palme d'or de l'incompréhension. Il y met du coeur, à chaque fois qu'il parle, on comprend l'intonation, l'importance ou non du message, et on voit bien qu'il est à fond dans ce qu'il dit. Dommage que les sons qui sortent de sa bouche ne ressemblent à aucun mot français......

Parfois, une syllabe est claire, alors on pige 1 ou 2 trucs. De temps en temps, c'est très facile, alors qu'importe si les mots sont écorchés, le message est clair.

- Baber faim.

- Mal tête.

- Naël m'a tapé.

- Briel m'a tapé.

- Fafel fait bêtise.

Oui il parle de lui à la troisième personne du singulier, pourquoi pas!

Mais, souvent avec Raphaël c'est compliqué, il s'énerve car on ne comprend pas, on le fait répeter encore et encore et comme il s'énerve c'est encore moins compréhensible alors parfois, Anaël prend le relais pour traduire son frangin......

 Et, ça lui joue des tours. A l'école, les Atsem ne le comprennent pas toujours, l'autre jour, elles l'ont retrouvé dans un coin, le slip et le pantalon souillés, il n'avait pas réussi à dire qu'il avait envie d'aller aux toilettes et Anaël n'était pas dans les parages pour servir d'interprète.....

Et c'est pas faute de l'aider. Les tututes sont bannies hors du lit, et je vous assure c'est une bataille de tous les instants, ces coquins refusent de les quitter, je crains que Papa Noël ait du mal à les emporter.

On l'aide en lui faisant répeter certains mots mais bon on ne fait pas non plus une fixette, avec Gabriel on a bien vu que parfois ça prend plus de temps et pour le moment, la maîtresse est d'accord, un bilan avec l'orthophoniste n'est pas encore d'actualité, on lui laisse encore quelques mois pour que tout ça se développe. Il faut reconnaître une belle amélioration en 2 mois d'école. Désormais, je comprends les prénoms de ses camarade, alors qu'en Septembre, je pensais que les parents avaient quand même une sacrée imagination pour appeler leurs enfants!

- T'as un copain qui s'appelle Caca? Un autre Oui et une fille Woua? Et la mascotte de la classe c'est Av???

Maintenant, je sais qu'il y a Lucas et Louka, il prononce bien U et Ou, un petit Louis, la jolie Loéva et que le lapin qui aide madame pour l'appel le matin s'appele Octave!

Anaël, lui est bien plus compréhensible. Il faut dire que pour mener son petit monde à la baguette, la communication est un outil indispensable. Alors, notre petit Pinnochio use et abuse de son charme et de sa petite tête d'ange et je dois le dire manie relativement bien pour son âge la parole.

C'est aussi un sacré coquin qui répète tout ce qu'il entend.

Y compris le langage de charretier de maman......

sans-titre

Et en plus, il répète mes anneries au moment opportun. L'autre jour, son frère chantait. Alors quoi je n'en sais rien, mais il chantait fort et avec beaucoup d'énergie et franchement ça nous soulait un peu.

Soudainement, Anaël lui dit, et de manière très très claire.

- Mais tu va fermer ta mouille, me*de!

Heu.................

Vous l'aurez compris, la communication c'est le domaine d'Anaël même si parfois ça manque de subtilité!

Mais parfois, il arrive aussi qu'il trébuche.

Cette nuit par exemple.

00h30, le enfants dorment depuis 4 heures, Papa Bertouilles ronflent. Moi, je tourne et ratatourne, l'insomnie ne me lâche pas.

J'entends pleurer, je me lève, Anaël avait perdu son doudou. Je lui redonne. 5 Minutes après c'est Raphaël qui avait perdu sa tutute.

Pour information, le doudou était sous le bidon de Anaël, quand à la tutute elle était sous la nuque de Raphaël.......... Oui comme les chaussons de Gabriel toujours rangés au même endroit, c'est plus facile de demander à maman que d'allonger son bras!!!

Bref, 15 mn après, Anaël pleure à nouveau.

J'arrive dans sa chambre, et il me dit entre 2 sanglots:

- A ve mon lé.

sans-titre

- Tu veux quoi?

- VE MON LAI!!!!

Il s'est mis à crier, à pleurer, j'ai essayé:

- T'es mouillé?

Après vérification, non....

- Tu veux du lait?

- VE MON LAI!!!!

Vu le tintamarre qu'il faisait, il a réveillé Gabriel, qui depuis sa chambre, tente:

- Il veut manger?

Non toujours pas ça....

Papa Bertouilles, réveillé aussi, pas content, dans 4 heures son réveil sonne, prend le gamin, le met sur le toilette.

J'aime le côté pragmatique de l'homme. Il pleure, c'est la nuit donc il a envie de pisser!

Qu'importe ce qu'il essaye de dire, s'il se réveille la nuit, c'est qu'il a envie de pisser!

Bon là aussi, raté!

Je m'agace, il est 1 heure du matin, on est fatigué, on se caille les miches, à pieds nus alors qu'on était si bien sous la couette. Je lui demande de me montrer.

Il est debout devant son armoire et réitère.

- VE MON LAI!!!!!

C'est pas possible il a fait un cauchemar, il a vu quelque chose, est-ce que Amber est planqué dans le coin et fait du bruit?

Non rien, il n'en démord pas, il veut son lé et manifestement son lé et dans l'armoire.

Je l'ouvre et là

JE COMPRENDS!!!

Il veut son gilet!!!!!

On lui enfile son gilet, en lui disant qu'il va crever de chaud, mais il s'en tape, se recouche et s'endort.

Ce matin, je l'ai retrouvé en dehors des couvertures, bien pelotonné dans son gilet et il me dit:

- Tu comprends rien la nuit maman! T'étais pas bien réveillé quand je t'ai demandé mon gilet!!!!

imagesI1P5BLEQ

C'te bonne blague!

Vous l'aurez compris communiquer avec mes enfants de 3 ans demande beaucoup de patience, un brin d'imagination et beaucoup mais alors beaucoup de volonté!!!!!