Hello,

Ce matin, je lis le journal, enfin le Huffington Post. J'aime bien, un tour d'horizon de l'actualité de la France, du monde, un peu de politique, de sport, des articles de belles plumes, des dessins extras de Joann Sfar et quelques articles de blog qui bien souvent me font marrer.

Ce matin, donc comme bien souvent, je me suis fendue la poire en deux en lisant cet article

Ce que j'ai appris après 15 ans à éduquer des garçons.

Forcément le titre ne pouvait que m'interpeller et m'intéresser.

Et oui n'en déplaise à mes copines, mères de filles, n'en déplaise à mon féminisme chevillé au corps, n'en déplaise à tout ceux qui pensent, comme moi d'ailleurs, que les filles et les garçons sont égaux, vivre avec des mecs, c'est vraiment différent de vivre avec des filles!

Je ne vais pas vous servir un couplet sexiste et stéréotypé du genre les garçons déchirent toutes leurs fringues qu'ils ramènent à la maison dégueulasses alors que lesdites fringues sortent à peine du sèche-linge, pendant que les mignonettes petites filles à couettes sont toujours impeccablement vêtues, qu'elles ne rentrent jamais avec une jupe déchirée et du crayon sur les collants parce qu'elles, elles sont sages, calmes et adorables.

Non, rassurez-vous, une petite fille j'en étais une, et j'ai bien plus de souvenir de jean troué, de cheveux en bataille de maman qui râle car les tee-shirt blancs ne le restent jamais bien longtemps que de souvenirs de petites filles modèles à couettes impeccables et souliers vernis!

Il n'empêche, force est de constater que vivre avec des garçons, pffffffffff, c'est une sacré aventure!

Oui cela commence bien par le baptême au pipi de garçon.

Oui, nous les mères de garçon, on est toute passée par là, même celles qu'on avait prévenu. Celle qui avait eu des filles avant, et à qui on a dit, fait gaffe, le tout petit zizi qu'ils ont, c'est un vrai tuyau d'arrosage fou, ça part dans tous les sens, quand tu t'y attends pas, et bam, t'es arrosée. Oui, même en le sachant, tu te fais avoir, voilà tu es maman d'un garçon. Et crois moi, ce genre d'aventure avec des garçons, ça va être ton quotidien pendant des années!

Oui, qu'on soit convaincu de l'égalité homme-femme ou pas, il y a une chose qui est certaine, ces messieurs ont un truc en plus,

ils  ont un zizi.

Et alors le zizi.............

Une fille, ben en plein milieu du repas, ça ne sort pas son zizi pour expliquer tout et n'importe quoi......

Une fille ça ne met pas son zizi dans une chaussette pour ensuite défiler dans cette "tenue" dans toute la maison....

Une fille, ça ne se vautre pas dans le canapé, la main dans le slip.........

Oui, j'ai l'image de mes 3 pachas dans cette position.

Moi, médusée.

Eux, sereins.............

Une fille ça ne se sent pas supérieure, juste parce que ça cache dans le slip, un zizi.

Car, oui, le garçon, rapidement, se sent supérieur car lui, il a un zizi. Et il te le dit.

Il se promène, fier comme un coq, zizi à la main, et il parade, te disant à toi, sa mère:

- Ouais mais moi j'ai un zizi!

Que tu vas vite me ranger, ainsi que ton petit ton impérial, car sans moi, y'aurait pas de zizi, non mais!

Faut les voir aussi ces loustics entre eux.

A l'école, cette semaine.

Passage aux toilettes obligatoires avant l'entrée dans la classe. Toutes les mamans me connaissent, faut dire qu'avec 2 garçons survoltés je ne passe pas inaperçue!

Les miens sont debout devant le toilette à leur petite affaire. Car oui, pipi debout, voilà encore un privilège des garçons, une tannée pour les mamans de petits, car ils veulent faire comme des grands mais parfois sont un peu tout pourri au niveau de la visée (ben comme les hommes quoi!!! moi médisante, non!!!) bref, maman de petit garçon arme toi de patience et surtout sois réactive quand le garçon apprend à faire pipi debout une fois sur deux c'est à côté, l'autre fois c'est sur les fringues!!!

Revenons à mes loustics, slip sur les chevilles, petit cul à l'air, pissant côte à côté. Les voilà rejoint par un camarade.

Et les trois de stopper leur petite affaire pour se regrouper et........

Se comparer le zizi!!!!

3 ans et demi, le concours de c'est moi qui ait la plus grosse existe déjà!!!!!!

De où cela leur vient-il???

Cela va sans dire, avec l'autre maman, on n'a pas pu s'empêcher de rire, eux n'ont pas compris, c'est que l'affaire était sérieuse!

Quand tu vis avec des filles, les histoires de zizi c'est pas ton quotidien!

Mais il n'y a pas que ça, dans l'article, l'auteure nous parle aussi de pistolet.

Chez Les Bertouilles pas de stéréotype, on joue avec ce qu'on veut. Les garçons ont chacun un bébé avec lesquels ils jouent régulièrement. Mais si je me souviens des jeux de ma nièce avec un poupon c'était nettement moins violent qu'avec mes boys. Oui, naïvement, elle jouait à la maman avec son bébé.

Eux? Et bien ils jouent à la guerre.....

Et croyez bien que ça me désole.....

Tout, mais absolument tout leur sert d'arme....

Un livre? c'est un bouclier.

Un rouleau de papier cadeau, ou un parapluie? Un épée bien entendu.

Un ballon? Ce sera une bombe.

Tout, mais alors tout se tranforme en objet pour se battre....

D'où cela leur vient-il?

Pas la moindre idée.....

Il ne regarde pas de séries violentes, ils regardent aussi bien des dessins "pour garçon" que des dessins "pour filles", comme si les trains étaient réservés à ces messieurs et les chevaux aux filles....

Ils lisent autant Tchoupi que Martine ou Petit Loup et Dora.

Je ne sais vraiment pas d'où ça leur vient et dans la cour de l'école, je constate que le comportement des garçons en grandissant est plus viril pour ne pas dire violent que celui des filles.

Les filles, je les vois se dire bonjour normalement, elles s'approchent, se parlent, parfois se tapent dans la main, elles se font un check (je cultive ma hype attitude pour ma nièce de presque 11 ans!), bref des êtres humains normaux.

Alors que les garçons....

Ils sont dingues!!!!!

Ils courent, se tapent dessus pour se dire bonjour, se grimpent les uns sur les autres, se bourrent de coup de poing dans l'épaule jusqu'à crier grâce, parfois j'interviens dans le petite groupe de Gabriel, et leur demande à tous d'être moins violent, alors ils me regardent comme si j'étais un extraterrestre et ne comprennent même pas pourquoi je parle de violence.....

Oui, c'est un fait que je constate tous les jours, les garçons sont nettement plus bourrins que les filles......

Si j'en reviens à cet article lu ce matin, il est aussi question des bobos. Là dessus, pourvu que ça dure, on a limité la casse depuis 8 ans, juste 3 points de suture, ça me sembe raisonnable. Il est clair que je trouve les garçons nettement plus casse-cou que les filles que je croise. N'en déplaise à mes copines, jamais je n'ai vu leurs filles grimper sur les tables pour tenter de soulever une chaise, la hiser sur la table pour pouvoir ensuite grimper dessus pour faire en sorte d'atteindre le lustre, le choper et se balancer à travers le salon. Non chez mes copines je ne l'ai jamais vu, elles ne peuvent pas en dire autant quand elles viennent chez moi.......

Ah, ça, de l'imagination ils en ont!

Concernant les filles justement, je n'ai pas souvenir que ma mère devait à ma soeur et moi nous rappeller l'égalité entre les sexes. Quand tu vis avec des mecs, c'est l'une de tes missions principales!

La société véhicule toujours une image sexiste, jugeant la femme inférieure à bien des égards à l'homme. Alors à nous, mamans de garçons de changer la donne.

Ce matin encore, j'entendais Gabriel dire à son frère:

- Ahah, tu cours comme une fille!

Mon sang n'a fait qu'un tour, ça veut dire quoi ça? C'est quoi courir comme une fille?

Le gamin tout gêné m'a bredouillé, je sais pas trop, c'est pas ce que je voulais dire.....

Alors ne le dis pas!

Quant à leur façon de parler des filles et plus tard aux filles, je veille aussi!

Je suis horrifiée quand j'entends Gabriel et sa petite bande, à 8 ans, ils parlent parfois des filles comme si elles n'étaient que des objets.

- Dégages, t'es une fille, tu joues pas avec nous, tu comprendrais rien!

Hou, c'est vilain ça messieurs, vous verrez dans quelques années, quand ces demoiselles vous feront tourner bourrique, ce sera un juste retour de bâton!!!

Car il y a bien une chose que je suis ravie de n'avoir jamais à vivre, c'est l'adolescence d'une fille!

Je ne me fais pas d'illusion, ce ne sera surement pas un long fleuve tranquille avec des mecs mais, je me rassurerais en allant boire un coup chez mes copines et en écoutant le récit de leurs journées avec leurs filles adolescentes!!!!

Oui, car après la petite fille modèle, j'ai été l'ado rebelle; Oh joie et bonheur de ne pas vivre ça!!!!

Alors comme l'auteure de cet article du matin, je vivrais surement les collections de bouteilles Axe dans les chambres, oui j'ai un petit frère aussi, et il a été ado!!!!

A leurs âges, mes loustics ne se parfument pas mais ils adorent prendre le gel douche de papa plutôt que celui à la clémentine ou à la vanille que j'achète pour eux car:

- Le savon de papa, il sent l'homme!

Mouais........ je vais pas te dire mon fils ce que je pense de cette remarque, il se pourrait que je sois un peu sarcastique et sexiste en te disant ce que je pense des hommes et de leurs odeurs en général, et à quoi cela sert-il de sentir l'homme à 8 ans, alors que maman adore les câlins à la vanille ou à la clémentine????

Et pour finir mon article sur une note parfumée, comme l'auteure que je cite depuis le début, je vous confirme qu'avant le concours de zizi, le concours le plus prisé par les mecs, et c'est à mon grand regret, d'autant que ce concours les petits comme les grands garçons voire le hommes y jouent, ce concours peut-être lancé à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, à n'importe quel moment, en toutes circonstances, mêmes les plus malvenues comme en public, oui le concours préféré des garçons, qui est systémtatiquement suivi par tous les membres masculins présents dans la pièce quand il est lancé, est

LE CONCOURS DE PROUT!

Du plus bruyant, au plus odorant, en passant par le son le plus original, ce concours est un incontournable de la vie avec des mecs......

A mes copines mamans de filles, promis, dans 10 ans, après une énième dispute avec vos filles sur la longueur de leurs jupes, la taille de leur décolleté qui définitivement ne cache rien, sur la tonne de maquillage qui, lui, cache leur joli minois, promis, je serais une oreille attentive et promis je ne rirais pas (du moins pas devant vous), mais là pour le moment, croyez moi, celle qui en bave le plus, c'est moi!!!!

sans-titre

Bien entendu, et comme souvent, je suis un peu de mauvaise foi, parfois j'en rajoute, mais pas tout le temps non plus!!!


WP_20160117_019 1

A votre avis, une photo dans cette position, ça finit comment??????

...........

...........

Et oui.....

PROUT!