Hello,

La semaine dernière, je suis retournée en maternelle! Oui, pendant une trentaine de minutes, j'ai rejoins les bancs - les tout petits, ridiculement petits bancs (à moins que ce soit moi qui ait de grosses fesses) - les petits bancs de la classe de maternelle de Madame M, l'institutrice de Raphaël et Anaël.

DSC_0012

Mercredi dernier, l'école recevait le docteur de la PMI.

Vous savez vers 4 ans, les enfants voient un médecin à l'école, c'est le département qui organise cela afin de dépister des problèmes ORL, ophtalmo, de langage etc....

On avait vu le pédiatre 15 jours plus tôt, les enfants ont un suivi régulier notamment pour les yeux mais je souhaitais tout de même qu'ils rencontrent le médecin de la PMI car je sais par expérience qu'avec un petit coup de pouce de leur part, on arrive à obtenir certains rendez-vous bien plus vite.

Il fallait donc remplir la feuille mise à disposition des parents dans le couloir de la classe avec l'heure de passage de nos enfants. Au choix, le mardi ou le mercredi. Ne travaillant pas le mercredi et n'habitant pas à côté de l'école, je souhaite prendre les 2 premiers rendez-vous du mercredi matin. Et oui, encore un fabuleux avantage d'avoir des jumeaux, il faut prendre 2 RDV!

Et là c'est le drame!

Premier RDV à 8h45, je suis toujours à l'heure à l'école, ça me va et comme les autres mamans sont toujours à la bourre, aucune ne veut cet horaire. En revanche, une autre maman veut le créneau d'après. Aussi me voilà contrainte d'inscrire Anaël à 8h45 et Raphaël à 9h45. Je précise donc à la maîtresse que ce jour là, si elle n'y voyait pas d'inconvénient, je poireauterais, bouquin à la main 30 mn dans un petit coin au chaud.

Madame M. se propose d'expliquer à la maman de 9h15 la situation afin qu'elle décale son rendez-vous.Je l'en remercie et précise que je peux prendre les 2 premiers créneaux ou alors le deuxième et le troisième, je ne suis pas compliquée.

Réponse de l'adorable maman:

- Ce n'est pas mon problème si cette dame à des jumeaux, je garde le RDV de 9h15!

Merci ma bonne dame.

Tu vas voir ta tête à la récré toi!

Cette dame ne conduit jamais son fils avant 9h15 à l'école, elle vit à 500 mètres de l'école, il me semble qu'elle aurait pu faire l'effort de prendre le créneau de 9h45 mais manifestement ce n'est pas son problème...

Bref, comme rien ne se passe jamais comme je le prévois, le jour J, la maîtresse à 10 mn de retard, si bien que j'attends avec les enfants depuis 8h40 que la classe s'ouvre mais que madame ne l'ouvre qu'à 8h50. Raphaël fait un foin de tous les diables car il veut aller avec son frère, je suis en stress car je suis en retard, et je déteste être en retard, d'autant que si on prend déjà du retard, la gentille maman de 9h15 va péter une pilulle et j'ai pas franchement envie de me prendre le bec avec elle!

Nous voilà devant la médecin qui me dit:

- Oh vous auriez pu prendre les 2  garçons en même temps!

GRRRRRRRRRRRRR

Mais si j'avais su cela, je l'aurais fait, penses-tu!

- Ce n'est pas grave vous irez chercher Raphaël quand on aura fini avec Anaël.

Sauf que je n'aurais pas le loisir de le faire, puisque la charmante maman de 9h15 faisait déjà le pied de grue à 9h00 devant la bibliothèque qui servait ce jour là de "cabinet" au docteur de la PMI

Ainsi à 9h15, après avoir obtenu ce que je venais chercher, un coup de pouce pour un bilan orthophonique pour les 2 assez rapidemment et non pas dans plus de 6 mois comme plusieurs orthophonistes m'ont proposé, me voilà devant la classe de Madame M.

Raphaël me saute dessus, Anaël veut me montrer je ne sais quoi.......

Moi, je ne suis pas une maman qui s'immisce dans la classe.

Attention, j'aimerais bien être une petite souris pour savoir ce qu'ils font, comment ils se comportent, mais je préfère qu'ils me racontent,parfois demander à madame, plutôt que tous les matins, comme certains mamans, envahir leur espace, gêner la maîtresse dans le fonctionnement et perturber les gamins qui se demandent ce que fait la maman de l'un ou de l'autre dans la classe.

Alors je reste sur le pas de la porte et voyant que Madame M. souhaite discuter, je saute sur l'occasion.

- Dites-moi Madame M. comment se comportent Raphaël et Anaël dans la classe? Ou plus précisemment est-ce que leur gémellité influence leurs comportements?

Oui, je sais comment ils se comportent individuellement, Madame M. me chope réguièrement pour me dire que Raphaël n'est pas sage et que Anaël est plutôt calme et très bon élève.

Mais, ils sont jumeaux, c'est indéniable, tout le temps à deux, car pour le moment, impossible en terme logistique d'en mettre un quelque part et l'autre ailleurs et puis avouons aussi pour le moment ils ne souhaitent absolument pas être séparer et parents comme pédiatre nous n'en voyons pas l'utilité même si nous savons qu'ils doivent se construire individuellement.

La maîtresse me propose alors:

- Mettez vos affaires là et restez avec nous dans la classe, vous allez comprendre.

Bon........

J'adore mes gosses et je n'ai rien contre les autres mais de là à rester dans une classe.... de maternelle qui plus est!!!

Premier constat:

Pu*ain de bo*del de me*de, que c'est bruyant!!!!!!

Mais comme elle fait la maîtresse???

Ils n'étaient que 17 gamins, grippe + mercredi matin, 10 gamins n'étaient pas là. Ils étaient calme, répartis en plusieurs ateliers comme dessin, découpage, bibliothèque, jeux de construction, puzzle... Pas plus de 3 enfants ensemble, pas de cris ni de disputes mais un brouhaha constant.

Avant je bossais dans une usine agro-alimentaire, 2 énormes machines tournaient en continu dans un vacarme assourdissant mais ça me gênait nettement moins que cette classe calme de 17 enfants!

Du coup je tire mon chapeau à la maîtresse!

Mais revenons-en à nos moutons, enfin à mes loulous.

Madame M. m'explique que clairement pour elle, après réflexions avec le reste de l'équipe éducative, il ne faut pas les séparer.

Gros soulagement pour moi, il avait été évoqué à un moment cette année une séparation dès Septembre prochain et je m'y opposais, je sentais bien que ce n'était pas le moment, me voilà donc rassurée.

Néanmoins, la maîtresse et les ATSEM doivent être vigilantes car ces deux coquins jouent énormément de leur gémellité.

A la maison, ils leur arrivent de se faire passer l'un pour l'autre. Souvent c'est Raphaël qui prend les lunettes de son frère et qui l'imite. Mais il le sait c'est une blague, pour nous faire marrer et au passage se moquer de certaines attitudes bébé d'Anaël.

En revanche, Madame M. me dit qu'à l'école c'est dans une toute autre perspective que ces messieurs échangent leurs bonnets par exemple. Ils font ça pour semer le doute chez leurs petits camarades qui pour le moment ne considèrent pas Raphaël comme un garçon du groupe bleu et Anaël comme un garçon du groupe vert. Non grâce à leur petit stratagème de "je me fais passer pour mon jumeau", il sont aux yeux du groupe

LES JUMEAUX!

Et alors qu'ils n'aiment pas à la maison qu'on leur dise cela, à l'école c'est ce qu'ils mettent en avant!

Ils se baladent à deux, sont dès qu'ils le peuvent côte à côte et de fait les autres ne voient qu'un duo!

Je suis très étonnée de ce que Madame me raconte d'autant qu'à ce moment là, Raphaël fout le binz dans la bibliothèque et Anaël dessine tranquillement avec 2 copines.

Je lui fait donc remarquer que là ils font 2 choses distinctes, qu'ils ne s'occupent pas l'un de l'autre et que je viens d'entendre la petite fille dire Anaël passes moi le crayon rouge, et que manifestement elle sait bien qui il est.

Elle me dit que c'est grâce au travail qu'elles font tous les jours avec les ATSEM parce que si elles laissaient faire......

Alors elle me dit, regardez.

Elle appelle Raphaël et Anaël qui ne se souciait absolument pas de son frangin, lève de suite la tête et on dirait qu'il surveille ce que la maîtresse fait. Elle parle à l'un des 2 autres Raphaël de la classe et Anaël retourne à son dessin sans broncher.

Quelques minutes plus tard, elle se lève, sans rien dire, va vers mon Raphaël et lui parle tout bas.

Aussitôt Anaël se lève et pars en direction de son frère et de la maîtresse.

La maîtresse revient vers moi et chacun retourne à ses activités.

Elle m'explique qu'à la récréation, si l'un demande pour aller aux toilettes par exemple, son jumeau qui peut se trouver de l'autre côté de la cour, se précipite immédiatement pour lui aussi aller aux toilettes. Et que maintenant elle ne leur permet plus d'y aller ensemble car cela finit systématiquement en bêtises genre bataille d'eau ou ils se mettent à deux pour ennuyer un petit camarade.

Je suis scotchée de ce que je vois.

On dirait qu'ils ont chacun un radar qui se déclence dès que l'autre quitte le champ de vision!

Je reste sans voix.

Bien entendu, je me doutais qu'ils étaient souvent ensemble, puisque ce qu'ils racontent le soir ce sont souvent les mêmes histoires, mais je ne m'attendais pas à cela...

Je précise quand même à madame qu'il n'est pas seulement question de gémellité mais de fratrie car je sais que pendant le temps du midi, les petits sont avec les grands et Gabriel me dit qu'à ce moment là lui et son copain Clément se retrouve avec Raphaël, Anaël et Valentin, le frère de Clément qui est en Moyenne section et qui est un copain de mes 2 petits.

Madame M. reconnait qu'ils mettent en avant les fratries et incitent les plus grands à accompagner leurs frères ou soeurs pendant le temps du midi et qu'en effet, lorsqu'ils sont avec Gabriel, Raphaël et Anaël ne jouent plus du tout au duo de jumeaux et qu'ils vont même jusqu'à taper les copains de Gabriel si l'un d'eux les appelle les jumeaux.

Ils ne jouent au duo qu'avec les petits, surement parce qu'à deux on est plus fort que seul et que c'est leur façon à eux d'avoir l'ascendant sur leurs petits camarades.

Elle me rassure, comme l'équipe éducative connait la situation ils sont tous très vigilants et Anaël et Raphaël sont séparés pendant les activités, chacun un groupe, à la cantine, on ne les met jamais à côté et souvent même ils sont à 2 tables différentes. Mais systématiquement, pendant les activités de groupe (lecture, goûter etc...) ils se mettent à côté et Madame les sépare régulièrement, ce qui souvent fait râler Raphaël. Anaël étant de son côté plus enclin à faire plaisir à madame.

Pendant notre discussion, j'ai eu l'occasion de voir qu'effectivement Anaël était très appliqué et sensible aux encouragements ou félicitations de la maîtresse. L'atelier dessin est son préféré, comme à la maison, Madame me précise qu'il est le seul de la classe à utiliser les pochoirs et les formes sans bouger et avec autant de précision, idem pour le coloriage.

Fière la maman!

Bon, pour Raphaël, c'est une autre paire de manche....

Oui, OK, il est vivant ce gamin!

En 30 minutes, il n'est pas resté plus de 3 mn au même endroit, il va et vient à sa guise, sans se soucier de l'atelier auquel il devait rester, il n'écoute pas les consignes, se moquent de ses camarades, t'es sur mon passage? je m'en fous je passe quand même!

Bref, il fait ce qu'il lui plait, sans forcément faire des bêtises, encore que je pense qu'il n'en a pas fait car j'étais là, parce qu'en règle générale, Madame me dit si on ne le surveille pas, il fait une annerie.

La semaine dernière, il a décroché toutes les affiches avec les couleurs et les chiffres et quand Madame a demandé qui avait fait cela, il a répondu:

- Personne, c'est tombé tout seul!

Pour sa défense, les autres enfants sont vraiment mous! Je sais ce n'est pas gentil de dire ça, mais franchement en 30 mn, j'en ai vu 2 s'énerver un peu dans le coin des circuits et voitures, tous les autres étaient comme endormis.

Alors forcément le mien qui est monté sur ressorts et qui en plus est souvent avec son jumeau bien speed aussi, paraît un tantinet énervé par rapport aux autres.

Finalement, la gentille maman ultra conciliante de 9h15 m'aura permis de jouer à la petite souris quelques minutes, de comprendre un peu mieux le travail de madame et d'appréhender un peu plus la relation étrange et pas toujours compréhensible qu'ont les jumeaux, du moins qu'ont mes jumeaux!

Alors, après discussion avec Papa Bertouilles, nous sommes tombés d'accord, on ne les sépare toujours pas, Raphaël n'est absolument pas prêt pour cela mais afin qu'il comprenne qu'un jour il faudra bien et puis parce qu'Anaël pourrait lui commencer à se détacher un peu de leur joli duo, nous allons dès la rentrée prochaine les inscrire à des activités périscolaires différentes.

Sportive pour Raphaël, ça c'est sur, ce week end il a vu du rugby à la télé, il était captivé, je vais me renseigner!

Pour Anaël, peut-être une activité manuelle, comme la peinture ou alors s'il souhaite faire du sport, la natation, le tennis ou un sport dans ce genre là, le foot, le rugby, ça ne l'emballe pas.

Ils auront plein de choses à se raconter quand ils se retrouveront et seront bien obligés de parler aux autres, d'aller vers eux mais de manière individuelle.


 Quant à Gabriel, il a ramené son bulletin de la seconde période:

- Maman, Papa, vous allez être en colère, j'ai de mauvaises notes...

- Pfff, 1 * 16.5 et que des 19.5 ou 20, ah oui c'est sur, on va pas être content!!

- C'était une blague.

- Nan c'est pas vrai!!!

- Du coup je peux avoir un cadeau??

Il perd pas le Nord celui là!!!