Hello,

Demain, c'est la rentrée, lalalère!!!!

Demain, c'est la délivrance, lalalère!!!!

Demain, je serais libérée, délivréeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!

Oh, purée de cacahuète bleu pâle, je suis contente!!!!!!

Faut dire que depuis 6 semaines, oui 6 longues semaines, je suis en vacances avec les marmots!

Alors, ne vous méprenez pas, je ne me plains pas d'avoir autant de vacances, mais la vache, croyez moi, 6 semaines avec 3  gamins, c'est vraiment tout sauf reposant.

Faut dire aussi, qu'ils m'en ont fait bavé comme jamais.

Voilà 6 semaines que je rabache toute la journée la même chose:

- Arretez de vous battre!!!!

- Mais taisez-vous!

- Pour la dixième fois, rangez- moi ce foutoir!!!!!!

- Non, ne fais pas ça!

- Mais ARRETEEEEEEEEZ!!!!!

Extrêmement reposant vous pouvez l'imaginer.....

Alors, oui je le dis demain matin ce sera une délivrance, un soulagement, n'ayons pas peur du mot, ce sera une libération!

La reine des neiges peut remballer son libérée, délivrée, moi demain matin, je chante à tue-tête, très fort et très faux,

c'est l'école nananère, les gosses au boulot, les parents au resto, avec un mojito, lalalère!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ah, que je suis contente.........

Si si, je jubile, j'exulte de bonheur, je nage allégrement en pleine euphorie..........

Enfin............

Oui, bon, si je veux être tout à fait honnête, je dois vous avouer un petit truc.........

J'ai une confession à vous faire.

Moi, Maman Bertouilles, 33 ans, je suis accro....... Voilà près de 9 ans, que je suis totalement addict à...... mes gosses!!!!

Ne riez pas, je vous parle d'addiction là, un truc dont tu ne peux absolument plus te passer, qui t'impose tout et n'importe quoi dans la vie, qui la régit même, une dépendance qui te procure un plaisir d'une intensité incroyable mais qui en même temps te fait atrocement souffrir.

Comment ça, j'en rajoute?

Maman Bertouilles dans l'exagération? Je ne vois vraiment pas de quoi vous parlez.........

Et puis j'exagère pas tant que ça.

Ah ben si, parce que faut être grave accro à ses gosses pour passer en un quart de seconde de

JE VAIS PETER UN DURITE!!!!

à

Oh mon petit lapin, tu t'es bléssé, viens faire un câlin à maman.

AHHH, je ne dis pas que des conneries!

Moi, avec mes gosses, on dirait une toxico.

Je me jette sur eux, je les bisouille, comme un toutou foufou qui léchouille un os, je les serre très fort dans mes bras comme si je ne les avais pas vu depuis 10 ans alors qu'ils ont juste quitté la pièce 5 minutes, je suis en manque en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, et pourtant...........

Et pourtant, c'est rien de dire qu'ils me font morfler!

Ils n'étaient même pas nés que déjà je morflais grave.

Je vous rappelle les maux de la grossesse?

* Le dos. Pardon ce qu'avant tu appelais une colonne vertébrale, des lombaires, des cervicales, tout ça se transforme en 9 mois en une immense compote douloureuse. La faute à

* Ton énorme ventre. Et oui, tes gosses dont t'es déjà totalement accro, te font gonfler comme un énorme ballon de baudruche qui ne retrouvera jamais sa forme initiale.....

* Maux d'extomac, naussées, hémorroïdes si t'as vraiment pas de chance, varices, jambes lourdes, perte de cheveux, ongles cassants, teint qui passe de jolie poupée à veille olive pourrie, tant de maux liés à nos enfants et qui pourtant, tels des toxicos, ne nous font jamais renoncer, et qui ne nous empêche ni de recommencer, ni d'adorer ce qu'on vit!!!!

Voyez bien que j'exagère à peine!

Et plus le temps passe, plus l'addiction est totale.

Outre l'instinct maternel que tu as plus ou moins de manière innée, tes gosses ont la capacité dès la naissance de te rendre totalement dépendant. Déjà un bébé, purée que ça sent bon, tu pourras en sniffer toute la journée que tu serais pas rassasié. C'est d'ailleurs ce que tu fais les premiers jours. Ah tu te reconnais. Rends toi à l'évidence, toi aussi, t'es totalement addict!

Et puis, ce petit bout qui te fait subir une horrible torture en t'empêchant de dormir, ce qui te fait ressembler à un toxico en manque avec des cernes jusqu'aux genoux, les cheveux gras, habillé à l'arrache avec des fringues pas lavés...

Oui ce joli trop mignon chérubin dont tu ne peux plus te passer, lui là avec ses grands yeux qui ne te quittent pas, voilà qu'il prend ton doigt, qu'il le serre dans son tout petit poing et qu'il ne le lâche plus.

Bim, si t'étais pas déjà accro, là c'est fait.

Et, il va continuer tous les jours à assurer son emprise sur toi. A coup de gazouillis, de premières fois toutes inoubliables, ce charmant bambin si stupéfiant te rend totalement dépendant. Souviens toi, ses premiers pas, son premier "maman", les premiers bisous, sa petite main bien ancrée dans la tienne quand le premier jour d'école il a franchi la barrière...........

Ah que c'est bon!!!!

Et pourtant, tu souffres.

Ah, si, y'a même des jours où tu rêves de tout plaquer, de prendre tes clics, tes clacs et de te barrer seule à l'autre bout du monde.

Mais voilà, il a beau te faire sortir de tes gonds 20 fois par jour, il a beau te vomir dessus, te pisser dessus (parents de garçon, vous voyez bien de quoi je parle), il a beau te taper sans faire exprès ou de manière volontaire parce qu'il n'est pas d'accord avec toi, il a beau hurler, t'empêcher de dormir, vider ton compte en banque en pétant tout ce qui est à sa portée et que t'es obligé de racheter, il a beau parfois faire sortir de toi l'être le plus sombre que tu ne soupçonnais même pas, pour rien au monde tu ne renoncerais à ce que tu vis.

Et pour cause, t'es totalement addict!

Rassurons-nous, à priori cette addicition est innoffensive. Enfin si on ne pense pas aux effets secondaire....

* Ton corps. Maman, plus jamais tu ne retrouveras ton corps d'avant. Pas grave, le rembourage au niveau du bidon et du cul amorti quelque peu les coups de pieds involontaires ou pas.....

* Cheveux blancs ou carrément perdus, rides, celle du Lion au milieu des deux yeux que tu fronces tout le temps, ongles pétés, tu gères des gosses qui font tout et surtout n'importe quoi, aucune manucure ne peux tenir, coeur de pierre qui se transforme en guimauve, oui les enfants sont une addiction qui au fil des années te transforme.

*  Patience mise à rude épreuve, idem pour la tension, pics de stress et de colère aussi, cette addict attitude te fait passer par toute une palette d'émotions diverses et variées ce qui a au moins le mérite de te faire relativiser les petits bobos du quotidien.

Et puis cette addiction ce sera toute ta vie. Toi qui te voyais en haut de l'affiche, à l'autre bout du monde, entre deux avions, à la tête d'une multi-nationale, tu devras bien te rendre à l'évidence. Tes enfants t'obligent, non, ils te permettent juste de profiter des petits plaisirs tout simples de la vie. Mais du coup, ça veut dire que cette addiction en fait, c'est que du bonheur!!!!!!

Ouais, du bonheur, une sacré dose de patience, un peu (beaucoup d'énervement), et quelques moments de répit!!

Oui parce que bien que totalement addict, demain et surement pendant quelques jours, je vais quand même être bien contente que les vacances scolaires soient enfin terminées.

Mais en bonne maman addict, je vous parie que dès le milieu de la semaine prochaine, mes incroyablement infernals petits bonhommes vont me manquer!!!!

  Et puis, je tiens ma revanche.

Je crois que bien que c'est une addiction qui marche dans les deux sens!

Oui, mes petits diablotins ont beau jouer l'indifférence, je vois bien qu'eux non plus ne peuvent pas se passer de moi

Et oui, maman câlins, maman  bisous, toute la journée ils m'en réclament.

Attendez, j'ai un doute......

A moins que ce ne soit qu'une ruse?

Oh les saligauds! C'est encore une astuce pour me rendre accro.

Bon tant pis. De toute façon pour maintenant je suis foutue alors autant en profiter

Les gars qui veut un câlin???????

IMG_20160831_120149