Hello,

C'est le printemps!

Les oiseaux chantent, les fleurs sortent de terre, le soleil nous réchauffe le moral et bientôt on va pouvoir ressortir nos magnifiques sandales à talon et à paillettes!!!!!

Enfin, ça, c'est dans le principe.......

Oui, parce que dans le Nord...

Les oiseaux chantent, ils n'ont pas cessé de l'année, et pour cause, j'ai blindé ma clôture de boules de graisse, alors, tu penses bien, lorsque la cantine est bonne et gratuite, ça se bouscule au portillon. 

Les fleurs, et bien, chez mes voisins, dans le village, les jonquilles font de jolies bordures jaunes un peu partout. Il n'y a que chez moi, qu'on ne voit pas encore la fleur, juste les longues tiges vertes!

Le soleil.........Bon le soleil du Nord quoi..... J'exagère, mercredi et jeudi dernier, il faisait magnifique. Lunettes de soleil, petite veste printanière et jeux d'extérieur étaient de mise.

Mais depuis, il pleut, il vente et ça recaille!

Et c'est bien là tout le problème. Un coup chaud, un coup froid, le lendemain encore plus froid alors que le surlendemain, il refait chaud, ça rime avec????

MICROBES bien entendu.

Et qui dit microbes, dit????

Oui, vous suivez, ça veut dire, maman est dans la mouisse!

téléchargement

Donc,pour ne pas changer, Anaël était patraque lundi soir, après une nuit plutôt correcte, la galère du matin. Mal de tête, de ventre, pas d'appétit, toux et bien entendu, le petit vomi du matin, annonciateur d'une sacré puta*n journée de cacahuète!

Comme d'habitude, tu ne peux pas faire ce que tu veux, ce qui est rageant, parce que quand même tu te souviens bien, qu'adolescente tu disais sans cesse à qui voulait bien écouter et même aux autres, que toi, adulte, tu ferais ce que tu voudrais.

Ah naïve petite idiote..............

Non, tu ne fais pas ce que tu veux, encore moins ce que tu voulais adolescente, non tu fais ce que tu peux! Et c'est déjà pas mal.....

Encore que c'est jamais assez bien pour ton patron, pour la société qui te demande d'être parfaite ou même pour toi même qui voudrait tant faire mieux...

Bref, étant salariée et n'ayant personne pour garder le gamin, je l'ai mis à l'école. En précisant quand même qu'il ne pétait pas la forme et que vraiment au besoin, il fallait m'appeler.

Et sans grande surprise, à 10h30, soit 2h30 après le bisou à maman à la garderie, la maîtresse m'a téléphoné

- Bonjour, pardon de vous déranger mais Anaël a 39° de fièvre et comme on a plusieurs cas de varicelle........

- J'arrive.....

En super maman ultra efficace qui gère trop bien, enfin j'ai juste eu un coup de bol, j'arrive à avoir un rendez-vous chez le docteur pour 11h15, soit juste le temps de récupérer le gamin à l'école et de me rendre au cabinet.

En courrant, ça va de soi, mais ça c'est juste normal.

J'arrive à l'école, le gamin m'attend sur le banc de sa classe. Il me voit, son visage s'illumine. Soyons clair, ça ne fera pas disparaître le savon que mon patron va me passer pour mon absence, mais bon ça se prend.

Il s'habille avec l'atsem pendant que la maîtresse m'explique.

Je suis perplexe.

Souvenez-vous, l'année dernière, le gamin avait feint un mal de ventre pour repartir chez nounou, et là, il est souriant, il dandine de plaisir à l'idée d'être toute la journée avec maman et..........ben il ne paraît franchement pas malade.....

Je l'emmène chez le docteur, le gamin, main dans la mienne, siflotte en trottinant....

Rhinopharyngite.

Bon, c'est pénible, le nez qui coule et la gorge irrité mais de là à ne pas aller à l'école..........

D'autant que le gamin est tout sourire et ne semble pas franchement gêné.

Mais, comme vous le savez les enfants sont surprenants. Et quand ils sont malades, il font yoyo à vitesse grand V. Si bien qu'après la pharmacie, nous rentrons et là le gamin se métamorphose. Ah d'accord, OK, si la maîtresse avait ce Nanou là ce matin en classe, c'est bien normal qu'elle m'ait appelé.

Tout blanc, tout chiffonné, très mais alors très très calme et pas envie de tout de quitter maman.

Bon, OK, il est KO mon chachat.

Alors, j'ai enfilé ma blouse de maman infirmère et depuis hier midi, je soigne mon petit malade.

Ce n'est pas le rôle que je préfère. J'ai pas mal de cordes à mon arc, mais celle de l'infirmière, je ne l'ai pas.

Je compose et puis câliner Anaël, même malade et un brin casse-pieds, c'est vachement mieux que de bosser pour un patron comme le mien.

Alors, on s'est reposé, on a fait beaucoup de câlins, j'espère qu'il a des microbes xénophobes qui n'auront pas osé m'approcher! Et puis pendant les siestes de mon petit malade, je me suis éclatée en cuisine.

Mon passe-temps du moment, je devrais même dire mon bouffe-temps du moment car je ne fais que ça dès que je suis à la maison, je cuisine.

Légumes sous des formes originales pour tenter de faire manger à mes z'homs autre chose que des pâtes. Idem pour les fruits.

Autant, ils ne sont pas pour les fruits et légumes, autant ils se régalent des divers desserts que je fais. Et j'ai même fait un immense carton avec mes gaufres à la carotte, carrément plébiscitées par les trois!!!

Mars 2017

 

A l'heure où j'écris, le gamin n'est toujours pas dans une forme olympique mais il va mieux. Demain, ce sera donc école de 8h00 à 18h00 en croisant les doigts pour que ça ne soit pas au tour de Raphaël parce que sinon, en plus de ma blouse d'infirmière, il faudrait que j'enfile ma cape de super héroïne qui résiste aux rayons lasers de la mort de son boss! 


 

A bientôt pour les aventures des Bertouilles à l'hôpital. Anaël se fait enfin opérer son strabisme. Après maints et maints rebondissements, la date d'opération est calée, le rendez-vous avec l'anesthésiste est pris, le gamin a hâte, il est de plus en plus gêné et nous on espère qu'une seule intervention sera suffisante.....

A suivre!